Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 08:57

4,5etoiles copie

 

01006139851.gif

 

                                               On ne trouvera dans cet excellent roman ni envolées lyriques ni traits de haute littérature, ceci n'est pas le style de Robert Merle - excellent romancier à peine un peu bavard ici -, d'autant que le sujet s'y prête peu.

 

Au lendemain d'une guerre nucléaire totale, les survivants ne sont pas légion, comme dans la cave à Malevil, dans les habitations semi-troglodytes ou les tunnels environnants de cette campagne lotoise, vraisemblablement située au sud de Fumel.


Tapis de cendres sur le sol, corps et troncs d'arbres calcinés, ruines, radio-télévision muettes, le progrès technique voit sa fin...

Les survivants de plusieurs familles, réunis dans la cave du château médiéval de Malevil, où l'on embouteille le vin, vont être confrontés à la convoitise des biens que possèdent seuls les paysans : vaches, cochons, volaille, grain, chevaux, seuls biens ayant conservé un sens.

 

D'autres nécessités vont voir le jour, et dans cette vie redevenue tribale où le fusil de chasse, l'arc, les barrières et les fortifications gardées font à nouveau force de loi, il va falloir apprendre à tuer pour la survie du groupe.

 

Un sujet qui n'a cessé d'être actuel, magistralement traité par Robert Merle.

 

A conseiller vivement aux accros (pas tous "ados") des impermanentes modernités techniques, téléphoniques et imageuses...

 

Ce roman fut adapté à l'écran en 1981, avec M. Serrault, JL. Trintignant, J. Villeret, J. Dutronc notamment.

 

 

JCP

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

JCP 10/10/2012 09:47


Excellent sujet très bien mené, plus que jamais d'actualité, j'ai beaucoup aimé.


Je ne connais que celui-là de Robert Merle.


Bises, JC

Martine 10/10/2012 05:25


Bonjour Jean Claude,


je ne le connais pas celui-là et le mets sur ma liste, merci


Bises


Martine

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques