Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 12:32

4 ETOILES

9782253005575-G.jpg

 

 

"Un mécanicien de locomotive, tourmenté par une lourde hérédité, et qui ne s'entend vraiment qu'avec sa machine... Une femme qui semble née pour faire le malheur de tous les hommes qui l'approchent... Un juge pétri de préjugés, prêt à renier la justice au profit de l'intérêt social ou politique... Tels sont les personnages de ce drame, un des plus sombres qu'ait imaginés le romancier des Rougon-Macquart.
Vivante et précise comme un reportage, puissante comme une épopée, son évocation du monde des chemins de fer au moment de leur âge d'or va de pair avec la vision d'une humanité en proie à ses démons héréditaires et sociaux - l'alcoolisme, la misère -, et chez qui la jalousie et la convoitise charnelle portent le meurtre comme la nuée porte l'orage."

"Chez Zola, les choses surgissent égales dans leur réalité et se reflètent, élargies, jamais déformées, répugnantes ou séduisantes, laides ou belles indifféremment, dans ce miroir de vérité, grossissant, mais toujours fidèle et probe, que l'écrivain porte en lui". (Maupassant, Choses et autres).

 

Résumé partiel et regard de Maupassant sur l'écrivain (Au dos de l'édition du "Livre de Poche")

_____________________________________

 

17° Volet des "Rougon Macquart" qui en compte 20, on retrouve là le Zola du "Ventre de Paris", de "L'Assommoir" et de "L'oeuvre", dans une atmosphère plus pesante et sombre encore, celle des quartiers populaires de la capitale au 19° siècle, de ses personnages qui se débattent  pour échapper à la misère, incapables de céder à la convoitise, au pouvoir arbitraire mais rémunérateur, à l'alcoolisme qui exacerbe la jalousie et mène au meurtre...

Le roman le plus noir de Zola, et le seul qui prenne des allures de roman policier où, comme souvent, la vérité doit s'effacer devant le pouvoir - et ne pas l'éclabousser...

 

JCP

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

La Bête Humaine 05/12/2011 11:28


Excellent thriller que la plume d'Emile Zola nous offre.


Je vous souhaite encore beaucoup d'autres bonnes lectures comme celle-ci !!

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 04/12/2011 18:47


C'est Zola qui m'a donné la passion de la lecture, ah le bougre !


A+   JC

lagardere 04/12/2011 13:52


zola ..;ou le miroir d'une âme tourmentée...mais qui sait trés bien mettre dans le tain toute la vérité;;;;DE LA VIE....cruelle ou
tendre....mais toujours décrié avec force et conciction...j'aime zola....pas le plus grand mais un grand...bon dimanche
amicalement
claude

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques