Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:53

3 ETOILES

souris-et-copie.JPG

 

Il ne s'agit pas là de se délecter de littérature pure ni de poésie - le style, populaire et rugueux, est adapté au sujet - mais d'un récit qui nous plonge dans l'Amérique agricole et "profonde" du début du 20° siècle, à travers le parcours de deux compagnons de misère, mal assortis et pourtant inséparables: George - et Lennie -, redoutable colosse à la modeste cervelle, incapable de vivre sans l'aide de George dont l'ambition, conforme au "rêve américain", est de posséder son petit lopin de terre, où Lennie s'occuperait de lapins, une tâche toute à sa mesure...

 

Tous deux sont ouvriers agricoles, plus ou moins en cavale des suites des "bêtises" de Lennie, dont la caresse, sans nuance bien que tendre - fatale aux souris attrappées vivantes - menace de prendre d'autres tournures, auprès de chiots encore fragiles, puis d'une excitante créature qui semble, insouciante - ou fascinée - du danger, l'y inviter...

 

Ce court roman, qui sent la poussière jaune de la route, le grain des récoltes d'orge et la paille des écuries, qui nous montre les abysses d'un milieu masculin rude, cruel et brutal, à l'amitié incertaine, se lit avec un plaisir simple mais profond.

Sans qu'ils soient exprimés, les sentiments profonds de ces hommes rugueux sont pourtant suggérés au lecteur, qui devra les exhumer - plus forts.


John Steinbeck est aussi l'auteur des "Raisins de la colère" roman qui, tout comme celui-ci, fut l'objet d'adaptations cinématographiques.

 

JCP

Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 02/12/2011 19:12


J'aime bien aussi, quand c'est possible - et intéressant, faire les deux


A+  JC

Silence 02/12/2011 17:37


Bonjour.


Justement, c'est après avoir vu le film que j'ai lu le livre. Comme quoi, tous les chemons mènent à Rome.


Silence 


 

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 02/12/2011 09:23


Bonjour Silence, ah, je ne connaissais pas cette dernière adaptation (je suis peu cinéphile).


Par contre, j'ai pensé à un vieux dessin animé américain qui semble reprendre ce thème, avec une espèce de brute qui casse tout ce qu'on lui donne, sauf George son ami, dont il prononce le prénom
à tout va...


A+   JC

Silence 01/12/2011 19:25


Excellent livre. L'Amérique profonde des années noires.Un film en a été tiré avec  John Malkovich. 

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques