Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 12:02

3 ETOILES

Le-hussard-sur-le-toit.jpg

 

Le parcours terrifiant d'un colonel de hussards fuyant son Piémont natal pour une affaire de duel, et qui doit traverser la Provence en pleine épidémie de Choléra, pour y retrouver son frère. Cerné par la maladie, il s'improvisera infirmier, échappant à la mort et aux quarantaines, où l'on ne vit guère longtemps. Accusé d'y avoir empoisonné la source, il se réfugie sur les toits de Manosque, où il vit un moment dans les maisons désertées, y rencontrant une jeune femme, Pauline...

 

Le roman le plus connu de Giono, de par ses adaptations cinématographiques, immersion au coeur d'une épidémie foudroyante enveloppant un vaste territoire, à laquelle on ne peut échapper par les routes, coupées par la troupe.

Remarquable analyse des comportements humains de toutes les couches de la société, harcelées par la mort omniprésente et la contagion foudroyante, où le courage et l'abnégation côtoient, attisées par l'horreur, les pires bassesses...

 

JCP


Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Maria Maddalena Ivaldi 11/12/2011 16:25


Provençale de naissance, mon coeur bat pour cette histoire et le talent de Giono...


Bien amicalement

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 03/12/2011 08:13


Ainsi tu es de ce beau pays, Claude,


- Moi c'est région toulousaine, région en pleine croissance Airbus - ce dont on se passerait quand on est retraité.


Si j'ai un bon souvenir de Manosque, j'ai un souvenir partagé du centre de recherches nucléaire de Cadarache, où je fus en son temps pour le boulot, botté blousé béretté, détecté: j'ai pas aimé
du tout, et je fus heureux que mon projet de manipulateur de casemate n'ait pas été retenu - mon patron qui était là n'en a rien dit...il faisait beau et les sangliers se baladaient dans
l'enceinte, tranquilles.


 


JC

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 03/12/2011 08:04


Bonjour Martine et Claude,


Vrai que certains passages donnent des frissons glacés dans le dos, et, le bouquin fermé on a même tendance à se rassurer...


Le film doit être assez rude aussi j'imagine.


A bientôt,  Jean-Claude

Martine 03/12/2011 05:59


Bonjour Jean-Claude,


Un autre roman lu il y a longtemps.  Beau et terrible. Je n'ai pas vu le film, seulement des extraits.


Bises


Martine

lagardere 02/12/2011 20:45


giono le voisin....j'ai vu
le film et lu le livre....roman dur..;mais il est réalité....;bravio pour ce choix....
bonne soirée
amicalement à toi
claude

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques