Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 09:36

4,5etoiles copie

 

LA-CHUTE2-copie.jpg

 

                            Délicat de commenter véritablement ce roman (1956, 14 ans après "L'Étranger") sous forme de monologue, confession d'un client de bar à un autre qui, lui, ne prend pas la parole - monologue que l'on qualifierait aujourd'hui de "déjanté" - sans en trahir, justement, la chute...

Clamence se définit comme "juge-pénitent" depuis qu'il a laissé se noyer une femme sans lui porter secours, point de départ de sa chute. Désormais à la recherche de la vérité, du sens de la vie et s'accusant lui-même comme accusant l'humanité entière...

 

Une forme inhabituelle pour ce bref roman sombre et désorientant, un soupçon d'humour dans le sérieux supérieurement affecté du personnage unique qui s'estime au delà de tout, et que son "double" juge pourtant...

 

Camus aurait écrit ce roman marqué par son impuissance devant son épouse dépressive, qui se jeta par une fenêtre de l'hôpital psychiâtrique où elle était internée, d'où le titre.

 

JCP

Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques