Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 15:31

4 ETOILES Hors cote (philosophie)

 

9782012790285-copie.jpg

 

                    Gros pavé fort heureusement constitué de plus d'un millier de sentences, opinions et aphorismes que l'on n'est pas tenu de lire d'un trait, garantissant de la luxation du neurone, affection concomitante aux lectures de trop haute portée - et particulièrement à celle du grand philosophe !

 

Quelques citations, au fil du texte:

 

9  A vrai dire, la foi n'a pas encore réussi à déplacer de vraies montagnes, quoique cela ait été affirmé par je ne sais plus qui; mais elle sait placer des montagnes où il n'y en a point.
Humain, trop humain (1878-1879), 225
Comment on gagne les gens courageux. - On amène les gens courageux à une action en la leur exposant plus périlleuse qu'elle n'est.
Humain, trop humain (1878-1879)
Confession: On oublie sa faute quand on l'a confessée à un autre, mais d'ordinaire l'autre ne l'oublie pas.
Humain, trop humain (1878-1879), 568
Du pays des anthropophages: Dans la solitude le solitaire se ronge le coeur; dans la multitude c'est la foule qui le lui ronge. Choisis donc!
Humain, trop humain (1878-1879), 348
Echelle de mesure pour tous les jours. - On se trompera rarement si l'on ramène les actions extrêmes à la vanité, les médiocres à l'habitude et les mesquines à la peur.
Humain, trop humain (1878-1879)
Ennemis de la vérité: Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges.
Humain, trop humain (1878-1879), 483
Esprit: Les auteurs les plus spirituels produisent le plus imperceptible des sourires.
Humain, trop humain (1878-1879), 186

 

JCP

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques