Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:51

4 ETOILES

Odyssee-copie.jpg

  Traduction Victor Bérard

 

Les fondements de la littérature, fait suite à l'Iliade : indispensable.

A la lecture de l'Odyssée on a du mal à croire que cet ouvrage est de la même plume que l'Iliade, tant le style y est différent, et pour tout dire privé d'une part des superbes envolées lyriques de l'Iliade.

 

JCP

Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 07/02/2012 09:25


Les fondements de la littérature occidentale seraient là, dit-on.


A relire l'un d'eux je commencerais par l'Iliade, malgré l'incommensurable longueur de description des troupes en présence (morceau d'anthologie pourtant).


Ronsard:


Je veus lire en trois jours l'Iliade d'Homere,
Et pour-ce, Corydon, ferme bien l'huis sur moy.
Si rien me vient troubler, je t'asseure ma foy
Tu sentiras combien pesante est ma colere.

Je ne veus seulement que nostre chambriere
Vienne faire mon lit, ton compagnon, ny toy,
Je veus trois jours entiers demeurer à requoy,
Pour follastrer apres une sepmaine entiere.

Mais si quelqu'un venoit de la part de Cassandre,
Ouvre lui tost la porte, et ne le fais attendre,
Soudain entre en ma chambre, et me vien accoustrer.

Je veus tant seulement à luy seul me monstrer :
Au reste, si un Dieu vouloit pour moy descendre
Du ciel, ferme la porte, et ne le laisse entrer.


Bises JC

Martine 06/02/2012 13:42


Bonjour Jean-Claude,


Voilà une lecture qui remonte à très loin...  Touts les détails se mélangent avec l'Iliade. Je crois qu'il me faut le relire.


Bises de bonne journée


Martine

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques