Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 17:13

4 ETOILES

la-peau-de-chagrin-copie.jpg

Grand classique s'il en est, ce roman eut un immense succès à sa sortie - et son titre donna naissance à une expression aussi connue que sa trame: Lassé de la vie et résolu au suicide, le héros pènètre désabusé chez un vieil antiquaire, qui lui cède une peau de chagrin (le chagrin est une peau tannée de façon particulière - d'âne ou de chèvre) capable de réaliser un à un tous ses souhaits, excepté qu'à chacun d'entre eux la taille de la peau réduit, diminuant par là sa puissance - mais aussi la vitalité de son possesseur...qui, résolu à mourir, n'en a cure.


On peut être déçu à la lecture de certains passages car, si l'auteur annonce la couleur assez vite, on a le sentiment qu'une fois alléchés, il nous abandonne un peu, tenant un propos éloigné de la magie attendue qui paraît - pourtant présente - oubliée dès que Raphaël quitte l'antiquaire et rencontre sa nouvelle vie sur le trottoir...

Mais ce serait sans compter sur la plume "magique" de Balzac : la visite de la boutique de l'antiquaire est un fabuleux morceau d'anthologie, comme les décors tendus autour des incroyables banquets et réceptions mondaines où l'on voit Raphaël assouvir ses désirs de puissance, de richesse, de séduction, sans retenue...au mépris du possible rétrécissement final...

 

Balzac d'a pas tenu semble t'il à écrire un roman dit "fantastique", souhaitant peut-être demeurer dans l'écriture crédible - du grand Balzac.

 

JCP

Partager cet article

Repost 0
Publié par JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 11/12/2011 19:14


Moi de même, il y a des morceaux de bravoure littéraire, notés au crayon en dernière page, que je relis de temps à autre - Balzac, tout de même ...


A+  JC

lagardere 11/12/2011 18:34



lagardere 11/12/2011 18:34


j'ai fais l'expérience de relire ....et je ne suis pas resté sur ma faim...surtout pas peau de chagrin...au deuxieme il est devenu plus magique...j'ai même découvert un auteur fantastique
qui m'avait échappé au départ...bonne soirée
amicalement
claude

JCP (n'adhère pas à Fesse-bouc) 11/12/2011 09:13


La relecture des grandes oeuvres apporte souvent beaucoup - vison d'un esprit plus affûté libéré des péripéties de la trame et du dénouement, plus attentif aux grands traits littéraires, mieux
apte à saisir la forme et le style de l'écrivain.


...Je crois.


Bises,  JC

Martine 10/12/2011 20:10


Bonsoir Jean-Claude,


Encore un roman lu il y a très longtemps. Tu en parles si bien que tu me donnes envie de le relire.


Bises


Martine

  • : Littérature, Poésie,Humour, Haïku, Nouvelles, Écriture, Lectures, Incursions bouddhistes
  • Contact

La Chanson Grise

"Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint."

Paul Verlaine

Rubriques